10 Astuces pour photographier des voitures avec votre smartphone

Il vous suffit de laver votre voiture et de trouver le bon endroit. Plutôt facile, non? Mais ce n’est là qu’un début. Le photographe professionnel Julian Calverley a amené la ŠKODA OCTAVIA Scout en plein cœur des époustouflants paysages naturels du Pays de Galles pour une seule et unique raison: partager avec vous dix astuces vous permettant de doper vos photos sur téléphone mobile pour atteindre un niveau de qualité inégalé.

1. Penser comme un pro

Peu importe que vous fassiez vos prises de vue avec un téléphone ou un véritable appareil photo. Vous voulez faire une photo comme un pro? Alors vous devez penser et agir en tant que tel. Soyez bien équipé et prêt à sortir de votre zone de confort. Vous serez peut-être amené à traverser des rivières, à affronter le mauvais temps ou à passer des journées entières à l’écart de la civilisation. J’emporte toujours de bonnes chaussures, des sacs étanches pour mon équipement, une batterie externe de secours afin de prolonger la durée de vie de ma batterie principale et un parapluie pour prendre des photos même en cas de pluie. Surtout, je ne me contente pas de sites moyens.

2. Commencer tôt et suivre le soleil

Il existe d’excellentes applications comme Sun Seeker ou Lumos qui vous indiquent précisément l’heure et le lieu du lever et du coucher du soleil. Quand on photographie des voitures au crépuscule et à l’aube, on bénéficie d’une belle lumière feutrée propice aux reflets magnifiques et accentuant les formes d’un véhicule. Cela dit, le champ d’action est limité et vous devez vous y préparer. Vous aurez par ailleurs besoin de temps pour laver toute la voiture avant de vous mettre au travail. Les voitures sales sont rarement attrayantes, alors assurez-vous d’avoir assez d’eau propre et plusieurs chiffons. Si le véhicule comporte des éraflures visibles, je recommande de photographier le côté opposé.

3. Faire simple

Tirez parti de la simplicité de votre téléphone. Vous n’avez pas d’équipement photo particulier à choisir et pouvez vous contenter uniquement de réglages simples et des applications de base. Concentrez-vous sur les images et prenez votre temps. Imprégnez-vous de l’endroit et de l’atmosphère qui y règne; regardez autour de vous au lieu de jouer avec votre équipement. C’est pour cela que j’aime tant prendre des photos avec un téléphone: le processus est simple et épuré et il repose sur un seul équipement et une seule application (Snapseed pour ma part) pour la post-production. Je peux ainsi rester concentré sur l’objectif fixé et ne pas me laisser distraire par un trop grand nombre de possibilités.

 

 

 

4. Prendre du recul

Je vais vous révéler un petit secret: les meilleures images sont celles qui fonctionnent également au format vignette ou miniature. Sur les réseaux sociaux notamment, elles doivent capter l’attention même lorsqu’elles sont très petites. Alors, ne vous perdez pas dans des détails et décomposez la scène globale en formes simples. Essayez de plisser les yeux en regardant l’image – cette astuce fonctionne très bien en ce qui me concerne. J’essaie toujours de trouver des sites spectaculaires caractérisés par des lignes de fuite puissantes qui guident l’œil dans l’image et améliorent l’impact de cette dernière.

 

 

 

 

5. Une météo favorable n’est pas toujours l’idéal

Rien n’est plus beau qu’un ciel bleu, mais il risque de rendre l’image banale. Ne vous précipitez pas, prenez au contraire le temps de visiter un même site à plusieurs reprises. Selon l’éclairage, les conditions météorologiques ou la période de l’année, l’expérience peut être radicalement différente. Les nuages, la pluie, la neige ou la grêle ajoutent une touche dramatique à la scène. Grâce à la pluie, à la brume et au brouillard, une scène animée peut subitement devenir calme et gagner en profondeur, en simplicité et en atmosphère. Réaliser des photos avec pluie et brume peut faire ressortir la voiture d’une scène surchargée, déplaçant le centre d’intérêt sur le véhicule lui-même. Et les gouttes de pluie sur le capot sont du plus bel effet!

6. Trouver le meilleur angle de vue

Tout d’abord, ne zoomez pas. Au lieu de vous tenir debout à un endroit et de zoomer, déplacez-vous autour de la voiture et essayez différents angles avec vos objectifs principaux. Le moindre décalage peut bouleverser l’impact visuel et l’aspect des lignes d’un véhicule. Essayez différentes distances entre l’appareil photo et la voiture. Positionner cette dernière au sein d’un paysage spectaculaire, par exemple, peut donner une idée de l’échelle. La «règle des tiers» est certes une technique éculée, mais elle peut considérablement améliorer la qualité de vos photos. L’œil humain est attiré par les images qui peuvent se diviser en tiers, il faut donc que cette règle soit respectée par les éléments principaux qui composent une image.

7. Les voitures aussi ont des yeux

Lorsque vous faites le portrait d’une personne, le meilleur angle est généralement à la hauteur des yeux. Sur les voitures, les phares sont l’équivalent des yeux. Les roues avant doivent être photographiées droites ou tournées du côté opposé à l’appareil photo afin de dévoiler les disques et d’ajouter un brin de sportivité. Mieux vaut ne pas montrer le caoutchouc. Évitez d’utiliser les phares principaux: les feux avant secondaires (feux de stationnement) ou feux de jour à LED auront un rendu nettement meilleur. Par contre, la vue arrière est toujours plus percutante lorsque les feux sont allumés. Les lignes de fuite telles que les routes et les ponts dynamisent la photo en véhiculant une sensation de vitesse ou de mouvement.

8. Moment magique

Ich neige dazu, Dinge oder Orte zu fotografieren, die mich begeistern. Normalerweise suche ich also einen aufregenden Ort, an dem gerade dramatisches Wetter herrscht. Die Gezeiten, das Wetter und das Licht werden eins. Das ist dann für mich der Gänsehautmoment. Es ist wie Fischen – man plant und hofft auf etwas. An manchen Tagen hat man Glück, an anderen nicht. Als Landschaftsfotograf erkunde ich immer zuerst den Hintergrund und platziere erst dann das Auto in der Szenerie. Ich starte also von hinten in der Komposition und arbeite mich dann nach vorne, wobei ich sicherstelle, dass Hintergrund, Mitte, Auto und Vordergrund alle gut miteinander harmonisieren.

9. Avoir une post-production simple

Les principaux plaisirs de la prise et du traitement de photos sur appareil mobile sont la simplicité et la spontanéité du processus global. Dans cette optique, j’aime préserver la simplicité et n’utiliser que deux applications sur mon téléphone. J’utilise l’appareil photo de mon téléphone, qui me sert à contrôler l’exposition et ainsi éviter la surexposition dès que possible. J’utilise ensuite Snapseed pour toute la phase de post-production. Le processus peut être très simple: prise de photos avec l’appareil de base du téléphone > sauvegarde de l’image > importation dans Snapseed (ou autre programme comme Lightroom) > exportation du fichier terminé > partage de la photo sur Instagram ou Facebook et enregistrement d’une copie dans un service en cloud comme Dropbox ou Google Drive à des fins d’archivage.

 

 

10. Élaborer sa propre routine de post-production

Quand je suis dans Snapseed, j’effectue généralement les étapes suivantes après avoir importé l’image: ajustement libre de la structure et de la netteté > ajout d’une vignette afin de concentrer l’attention sur le sujet et de guider le regard dans l’image > superposition d’une légère couche granuleuse qui ajoute également une teinte (chaud ou froid, etc.) > ajout d’une couche pour adoucir l’image et en réduire l’aspect numérique > création d’un certain nombre de couches d’accentuation des ombres et des lumières («dodge and burn») afin de peaufiner les différentes zones de l’image. J’imite ainsi le processus utilisé par les photographes quand ils imprimaient encore leurs clichés dans des chambres noires traditionnelles. Les derniers ajustements de l’image incluent en règle générale un travail sur l’ambiance et la saturation.

À propos de Julian Calverley

Photographe paysagiste et publicitaire

Julian Calverley (né en 1964 dans le Hertfordshire) est un photographe paysagiste et publicitaire de talent. S’il travaille souvent avec un matériel professionnel des plus onéreux, il a également été séduit par la simplicité de la photographie sur smartphone. Il est l’auteur du livre #IPHONEONLY et, grâce à ses images, il bénéficie d’une grande notoriété sur Instagram. Julian a une passion infinie pour la photographie de paysages spectaculaires et de personnes et aime également le hors-piste. Suivez-le sur Instagram!